Centroptilum luteolum (O.F. Müller, 1776)

Classe : Insecta Ordre : Ephemeroptera Famille : Baetidae Genre : Centroptilum
Chargement...

  • 2 observations

  • 1 commune

  • 2 observateurs

  • 3 organismes

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    1988

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé - Tiberghien Gérard

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 50.00 %

    Fiche organisme
  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 50.00 %

    Fiche organisme
  • Conseil départemental de l'Orne (bureau ENS)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 50.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille/poids :
Longueur du corps sans les cerques : 5-7 mm

Diagnose :
Imago ♂ avec la tête et thorax brun-clair, marqué de rougeâtre. Yeux composés en turban à la face supérieure jaune à jaune-orangé. Pattes blanchâtres. Ailes antérieures transparentes, avec les nervures blanc-jaunâtre. Très petites ailes postérieures, se terminant en pointe effilée, processus costal très marqué. Abdomen avec les tergites I brun clair, II à VII généralement trans-lucides, blanchâtres, et VIII-X brun-rouille, ocre. Deux longs filaments caudaux blanchâtres.

Détermination :
L’espèce est facile à reconnaître par la forme de l’aile postérieure et l’examen des genitalia mâles à la loupe binoculaire.

Espèces proches :
Confusion possible avec des espèces du genre Procloeon avec qui elle cohabite souvent mais s’en distingue par la forme effilée de l’aile postérieure.

Période d’observation :
Les adultes des diverses cohortes sont observés de fin-mars à mi-octobre, avec deux périodes plus marquées de mai à juin, puis août-septembre.

Biologie-éthologie :
Espèce généralement bivoltine, avec une génération de début de printemps puis une seconde génération estivale-automnale. Larves aquatiques se déplaçant rapidement en nageant, souvent dans la végétation aquatique. Accouplement en vol, les mâles constituant des essaims avec vol pendulaire sur la rive.

Biogéographie et écologie :
Large distribution européenne, jusqu’à la Sibérie, l’Afrique du Nord, la Turquie et l’Asie Mineure. Espèce assez tolérante à la pollution organique, commune dans les moyens et grands cours d’eau de plaine et de collines, plus rarement les ruisseaux. Les larves colonisent plutôt les secteurs lents, en marge des veines d’eau, souvent près de la rive (bordure de roseaux). Jusqu’à 1300 m d’altitude.

D'après :
BAUERNFEIND, E. & T. SOLDÁN. 2012. The Mayflies of Europe. Apollo Books Eds. Ollerup. Danemark. 781 pp.
INVENTAIRE DES ÉPHÉMÈRES DE FRANCE. 2019. www.opie-benthos.fr

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Baetis luteolus (O.F. Müller, 1776) | Centroptilum diaphanum Bengtsson, 1912 | Ephemera luteola O.F. Müller, 1776

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.