Aigle botté

Hieraaetus pennatus (Gmelin, 1788)

Classe : Aves Ordre : Accipitriformes Famille : Accipitridae Genre : Hieraaetus

  • 1
    observation

  • 1
    commune

  • 2
    sources

  • Première observation
    2000

  • Dernière observation
    2000
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur totale : 50 à 57 cm. Poids : 500 à 800 g (mâle), 850 à 1250 g (femelle).

Diagnose :
L’Aigle botté, de la taille d’une buse variable, est le plus petit des aigles. Il présente une grosse tête proéminente, six rémiges primaires fortement digitées, et des tarses emplumés, points communs aux autres aigles. La queue est sensiblement aussi longue que la largeur de l’aile, droite avec l’extrémité carrée. La forme claire a le dessous du corps blanc, légèrement strié à la poitrine et à la tête contrastant avec les rémiges noires à l’exception de trois primaires internes qui forment une fenêtre plus claire. La forme sombre présente une face inférieure brun foncé à brun roux. Comme dans la forme pâle, trois rémiges primaires internes dessinent une zone plus claire.

Détermination :
Moyennement difficile.

Espèces proches :
Les confusions sont nombreuses : la forme foncée de l’aigle botté peut être confondue avec le Milan noir (Milvus migrans) et le Busard des roseaux (Circus aeruginosus) en raison de taille et de coloration voisine.

Période d’observation :
Mi-mars à mi-octobre, mais quelques individus hivernent dans le sud de la France.

Biologie-éthologie :
Éclectique, il consomme préférentiellement des reptiles et des oiseaux de moyenne et petite taille, mais également de petits mammifères. Les insectes peuvent représenter jusqu’à 20% de son alimentation.

Biogéographie et écologie :
Cette espèce discrète occupe une bande comprise entre 30° et 56 ° de latitude Nord, du Portugal et du Nord de l’Afrique à la partie occidentale de la Manchourie en Chine. L’espèce hiverne de l’Afrique occidentale jusqu’en Afrique du Sud. Difficile dans le choix de son site de nidification, exigeant en tranquillité, l’Aigle botté fréquente des milieux forestiers entrecoupés d’espaces ouverts ou de landes.

Source : fiche descriptive, INPN
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
G2 : Forêts de feuillus sempervirents
G4 : Formations mixtes d'espèces caducifoliées et de conifères
X10 : Bocages

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aquila pennata (Gmelin, 1788)
Falco pennatus Gmelin, 1788

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.