Trompeuse (La)

Oligia latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Noctuidae Sous-Famille : Noctuinae Tribu : Apameini Genre : Oligia

  • 3
    observations

  • 1
    commune

  • 1
    source

  • Première observation
    2010

  • Dernière observation
    2010
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Non renseignée pour le moment
E3 : Prairies humides et prairies humides saisonnières
J1 : Bâtiments des villes et des villages

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Apamea latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Apamea strigilis latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hadena strigilis latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Miana latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctua latruncula Denis & Schiffermüller, 1775
Procus aerata (Esper, 1790 non Fabricius, 1798)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.