Noctuelle ombragée (La)

Xestia sexstrigata (Haworth, 1809)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Noctuidae Sous-Famille : Noctuinae Tribu : Noctuini Genre : Xestia

  • 1
    observation

  • 1
    commune

  • 1
    source

  • Première observation
    2021

  • Dernière observation
    2021
PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Envergure : 36 - 38 mm.

Diagnose :
Le recto des ailes antérieures est brun clair avec des stries brunes qui surlignent la majorité des nervures ; la réniforme et l'orbiculaire sont chacune délimitées par un liseré brun-noir et séparées par une bande sombre verticale ; deux lignes dentées antédiscale et postdiscale brunes sont visibles ; la claviforme se limite à un point ou un trait brun à son extrémité. La couleur du dessus des ailes postérieures est brune avec une éclaircie dans les aires basale et discale.

Détermination :
L'adulte est assez facile à identifier.

Espèces proches :
En France métropolitaine, Xestia sexstrigata peut être confondue avec d'autres espèces de noctuelles. Toutefois, les 6 nervures transversales soulignées de brun-noir sont caractéristiques, ce qui lui a valu son nom d'espèce.

Période d’observation :
Les adultes s'observent de mi-juillet à mi-septembre.

Biologie-éthologie :
La noctuelle ombragée a une génération par an. Les imagos sont nocturnes. La chenille se développe sur différentes plantes basses comme le Rumex spp., Taraxacum officinale, etc. ainsi que sur des Gramineae.

Biogéographique et écologie :
Européenne, son aire de répartition s'étire de la péninsule ibérique, en passant par la France et les iles britanniques, puis à travers le nord de l'Italie, jusqu’à la Roumanie et la Pologne. Au Nord elle atteint le sud de la Fennoscandie, les pays baltes jusqu'à la région de Moscou. La Noctuelle ombragée vit dans les forêts humides, des ripisylves et des habitats marécageux. Elle vit de l'étage collinéen à subalpin.

D'après :
Fibiger M., 1993. Noctuidae Europaeae, Noctuinae II. Entomological Press Soro, Danemark, volume 2, 230 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
E : Prairies ; terrains dominés par des herbacées non graminoïdes, des mousses ou des lichens

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Amathes sexstrigata (Hübner, 1809)
Noctua sexstrigata Haworth, 1809

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.