L-noir (Le)

Arctornis l-nigrum (O.F. Müller, 1764)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Erebidae Sous-Famille : Lymantriinae Tribu : Arctornithini Genre : Arctornis

  • 15
    observations

  • 7
    communes

  • 5
    sources

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Envergure : 35 - 55 mm.

Diagnose :
La couleur de fond du corps est blanche à l'instar des ailes avec toutefois une légère teinte vert d'eau. Sur le dessus des ailes antérieures, un trait noir en forme de L souligne l'extrémité de la nervure cellulaire. Les tibias et les tarses sont annelés de blanc et de noir.

Détermination :
L'adulte est simple à reconnaître.

Espèces proches :
En France métropolitaine l'espèce est caractéristique.

Période d’observation :
Les adultes s'observent de juin à août (septembre).

Biologie-éthologie :
Espèce univoltine avec une 2ème génération partielle dans le sud de son aire de répartition. L'adulte a une activité nocturne. Polyphage, la chenille se nourrit de feuilles d'arbres et d'arbustes : Tilia spp., Fagus sylvatica, Quercus spp., Salix spp., Populus spp., Betula spp., Corylus avellana et Ulmus spp. C'est à ce stade que l'espèce hiverne.

Biogéographique et écologie :
Eurasiatique, elle est présente du nord de la péninsule ibérique au sud du Royaume-Uni et de la Fennoscandie, à travers les pays du centre et du sud de l'Europe, la Corse et la Sicile, l'Asie Mineure, le Sud sibérien, jusqu’en Corée, au Japon et à Taiwan. Le L-noir affectionne les milieux boisés de feuillus. Il est connu de l'étage collinéen à montagnard.

D'après :
Ligue suisse pour la protection de la nature (L.S.P.N.), 2005. Les Papillons et leurs biotopes. Espèces. Dangers qui les menacent. Protection. L.S.P.N. Pro Natura, Bâle, volume 3, 916 pp.
Witt, T.J. & L.Ronkay, 2011: Lymantriinae and Arctiinae - Including phylogeny and check list of the Quadrifid Noctuoidea of Europe. Noctuidae Europaeae Volume 13: 1-448 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
E5 : Ourlets, clairières forestières et peuplements de grandes herbacées non graminoïdes
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
G4 : Formations mixtes d'espèces caducifoliées et de conifères
G5 : Alignements d'arbres, petits bois anthropiques, boisements récemment abattus, stades initiaux de boisements et taillis

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Bombyx v-nigrum Fabricius, 1775
Laria v-nigrum (Fabricius, 1775)
Orgya v-nigrum (Fabricius, 1775)
Phalaena l-nigrum O.F. Müller, 1764

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.