• 4
    observations

  • 3
    communes

  • 2
    sources

  • Première observation
    2017

  • Dernière observation
    2023
LUTRAND Christophe - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille :
Grande, 15 à 17mm.

Diagnose :
Le genre Volucella compte six espèces en France, on le reconnaît grâce aux antennes courtes avec une arista fortement plumeuse, à la couleur de la face qui jaune et à la nervation alaire particulière (la première cellule radiale est fermée et la nervure radiale 4+5 est droite). Cette espèce en particulier se reconnaît grâce à ses motifs abdominaux principalement jaunes sur le dessus, et sur le dessous le deuxième segment (sternites) est presque entièrement jaune. Les ailes sont entièrement recouverte de microtriches (micro poils à la surface de l’aile visible seulement à la loup binoculaire).

Facilité d'identification :
Moyenne, détermination à la loupe binoculaire recommandée notamment en Corse et dans le sud de la France.

Confusions possibles :
Confusion possible avec d’autres Volucella notamment V. elegans et V. zonaria.

Période de vol :
Les adultes sont visibles du début du mois de juillet jusqu'à la fin du mois de septembre.

Répartition générale :
C’est un espèce fortement migratrice, elle est présente du sud de la Scandinavie jusqu’à la péninsule ibérique et l’ensemble du bassin méditerranéen (y compris en Afrique du Nord). Elle s’étend vers l’est depuis l’Angleterre à travers les pays d’Europe centrale et méridionale pour atteindre la Turquie et la Russie puis l’Asie jusqu’à la côte pacifique en Chine.

Habitat et biologie :
Espèce d’affinité forestière présente en forêt de feuillus dans les clairières. Les adultes sont principalement arboricoles mais descendent se nourrir sur les fleurs où l’on peut les observer en bord de chemin et dans les clairières forestières. Les larves parasitent les colonies de guêpes du genre Vespula plutôt lorsque ceux-ci sont situés en hauteur (et notamment dans les habitations comme les greniers).

Speight, M.C.D. (2020) Species accounts of European Syrphidae, 2020. Syrph the Net, the database of European Syrphidae (Diptera), vol. 104, 314 pp., Syrph the Net publications, Dublin.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Musca inanis Linnaeus, 1758

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.