• 1
    observation

  • 1
    commune

  • 1
    source

  • Première observation
    2020

  • Dernière observation
    2020
PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille :
Moyenne, 11 à 13mm.

Diagnose :
Les Callicera sont de très jolis syrphes qui se distinguent notamment avec leurs longues antennes noires dont la partie terminale (arista) est blanche, ce genre compte 6 espèces en France. On reconnaît cette espèce grâce à la tête bicolore jaune et noire, le thorax qui est brillant avec deux bandes de pruinosité n'atteignant pas le scutellum. L’abdomen est couvert d'une pilosité rousse aux reflets de bronze. Les pattes principalement sont jaune orangé avec les tarses noirs contrastant nettement.

Facilité d'identification :
Difficile, détermination à la loupe binoculaire recommandée.

Confusions possibles :
Principalement avec toutes les autres espèces du genre Callicera.

Période de vol :
Les adultes sont visibles de mai à mi-octobre avec un pic de juillet à septembre.

Répartition générale :
Espèce présente dans pratiquement toute l'Europe mais semble limitée au nord à la partie sud de la Suède et de la Norvège. Vers l'est elle en Turquie, dans le sud de la Russie puis vers le Caucase et jusqu'en Azerbaïdjan.

Habitat et biologie :
Cette espèce fréquente les forêts de feuillus composées de chênes ou de hêtres comprenant de très vieux arbres sénescents. En plus d'être une espèce rare et patrimoniale, les adultes sont particulièrement arboricoles et restent souvent haut dans les arbres, ils ne descendent que rarement pour butiner ou boire sur les bords de ruisseaux. Les observations de cette espèce sont donc assez peu nombreuses. La larve se développe dans les cavités pourrissantes des arbres vivants (notamment dans les chênes et les hêtres).

Speight, M.C.D. (2020) Species accounts of European Syrphidae, 2020. Syrph the Net, the database of European Syrphidae (Diptera), vol. 104, 314 pp., Syrph the Net publications, Dublin.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Syrphus auratus Rossi, 1790

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.