Sciocoris cursitans (Fabricius, 1794)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Pentatomidae Sous-Famille : Pentatominae Tribu : Sciocorini Genre : Sciocoris

  • 4
    observations

  • 3
    communes

  • 3
    sources

  • Première observation
    1985

  • Dernière observation
    2019
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : 4,3 – 6,2 mm

Diagnose :
Petite punaise brunâtre allongée avec les bords de la tête et du pronotum aplatis en lamelles, et non rebordés. Corps aplati dorso‐ventralement. Yeux non pédonculés assez gros, non dirigés vers l’avant mais latéralement. Bord de la tête sans échancrure profonde devant les yeux. Tête allongée en forme d’ogive. Bords latéraux du pronotum plus clairs que le reste du corps.

Détermination : Moyennement difficile.

Espèces proches :
Les bords latéraux du pronotum éclaircis permettent de la distinguer des autres Sciocoris, sauf de Sciocoris helferii. On la distingue de S. helferii par sa tête plus allongée, en forme d’ogive, laissant plus dépasser les yeux latéralement, par sa taille plus petite et à la forme de son corps plus allongée.

Période d’observation :
Avril à septembre, avec un pic en juin.

Biologie-éthologie :
Espèce polyphage vivant sous les plants touffus de callunes, dorycnies, cistes, sauges, turquette. Elle ponctionne les graines tombées au sol, ou les racines sous sa surface. Elle vit le plus souvent au sol, dans la litière ou sous les rosettes de feuilles à la base des plantes.

Biogéographie et écologie :
Espèce eurosibérienne, atteignant le sud de l’Angleterre, et la péninsule Scandinave jusqu'à 60° de latitude nord, l'ouest de la Sibérie et le Pakistan à l'est. Elle vit jusqu’à 1 900 m d’altitude dans des milieux ensoleillés et secs, à faible recouvrement végétal, sur sols caillouteux ou sablonneux : pelouses rases, friches, dunes, landes, garrigues, bords des cultures, pierriers, anciennes carrières et sablières, coteaux, alpages pâturés, affleurements rocheux, lisières forestières. C’est une espèce commune, plus fréquente dans les milieux rocailleux au sud et en altitude que dans les plaines du nord.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Naucoris cursitans Fabricius, 1794
Sciocoris cursitans cursitans (Fabricius, 1794)
Sciocoris galiberti Ribaut, 1926
Sciocoris terreus (Schrank, 1801)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.