Elasmucha fieberi (Jakovlev, 1865)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Acanthosomatidae Sous-Famille : Acanthosomatinae Genre : Elasmucha
Chargement...

  • 2 observations

  • 2 communes

  • 2 observateurs

  • 3 organismes

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    2022

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Cherpitel Thomas - Tiberghien Gérard

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 2 Observations
    Part d'aide à la prospection : 100.00 %

    Fiche organisme
  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 50.00 %

    Fiche organisme
  • GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 50.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille : 7 – 9 mm

Diagnose :
Petite punaise brune aux pattes jaune orangé. Les bords de son abdomen (connexivum) sont bicolores alternativement noir et jaune. Les angles huméraux du pronotum sont plus larges que l’abdomen mais ne forment pas de pointes acérées. Les antennes sont entièrement noires et le ventre est ponctué de noir. Juste derrière l’œil, une petite épine aussi grande que le diamètre de l’œil est présente sur les deux angles antérieurs du pronotum.

Détermination : Moyennement difficile.

Espèces proches :
Cette espèce est proche d’Elasmucha grisea. On la distingue par la couleur des antennes dont les premiers articles sont clairs chez cette espèce, et la présence de petites épines derrière les yeux, absentes ou plus courtes chez E. grisea. D’autre part, la face ventrale d’E. grisea n’est pas ponctuée de noir.

Période d’observation : Juin à aout.

Biologie-éthologie :
Sa biologie est peu connue. Sa plante hôte principale semble être le bouleau. Elle a aussi été trouvée sur l'aulne, le noisetier et divers arbres à feuilles caduques. Espèce plus forestière que les autres Acanthosomatidae. On la rencontre en pleine forêt sur les grands arbres, ou dans les landes et clairières ensoleillées. Comme les autres Elasmucha, la ♀ protège ses œufs contre les prédateurs et les parasites en restant en permanence sur sa ponte comme si elle la couvait. Elle protège ensuite ses larves.

Biogéographie et écologie :
Espèce eurosibérienne présente jusqu'à 67° de latitude nord. Elle est absente en Grande-Bretagne. À l'est, on la rencontre jusqu'au Japon et en Corée. En Europe elle est très rare. Sa grande rareté cache certainement un mode de vie méconnue. Elle pourrait vivre principalement dans la cime des arbres et passerait ainsi inaperçue.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Elasmostethus fieberi Jakovlev, 1865 | Elasmostethus griseus auct. non (Linnaeus, 1758) |

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.