Haploprocta sulcicornis (Fabricius, 1794)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Coreidae Sous-Famille : Coreinae Tribu : Coreini Genre : Haploprocta

  • 3
    observations

  • 2
    communes

  • 2
    sources

  • Première observation
    2020

  • Dernière observation
    2021
GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : 10 – 13 mm

Diagnose :
Grande punaise élancée rougeâtre parfois brunâtre. Tête quadrangulaire, espace entre les yeux plus court que le bord postérieur du pronotum. Antennes rouges de 4 articles, 4e rembruni. Pas de tubercules pointus à la base des antennes. Bords antéro-latéraux du pronotum surlignés de jaune, concaves, relevés, et sans dents, bord postérieur droit. Bords de l’abdomen élargis lui donnant une forme ovale. Pattes sans épines.

Détermination :
Moyennement difficile.

Espèces proches :
Ressemble à Syromastus rhombeus qui a un abdomen nettement plus angulaire, le pronotum moins relevé et une couleur moins rougeâtre. On peut aussi la confondre avec Enoplops scapha qui a des tubercules pointus à la base des antennes.

Période d’observation :
Février à juillet avec un pic en avril.

Biologie-éthologie :
Espèce monophage qui se nourrit des graines vertes ou desséchées d’oseille commune (Polygonaceae). On la trouve aussi selon les endroits sur des espèces proches, comme l’oseille à feuille ronde ou l’oseille agglomérée. Les adultes hivernent dans les débris végétaux. Ils pondent sur les plantes à partir d’avril, puis les adultes de la nouvelle génération apparaissent en juillet.

Biogéographie et écologie :
Espèce ouest-paléarctique plutôt méditerranéenne, présente depuis la péninsule ibérique et le Maghreb jusqu’en Turquie, Libye, Chypre, Egypte et Israël. Absente en Grande-Bretagne, elle ne dépasse pas 50° de latitude nord en France et en Allemagne et ne se rencontre pas en Pologne, ni en Ukraine. Elle apprécie les milieux ouverts relativement secs, clairières, et les landes très exposées au soleil.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Coreus sulcicornis Fabricius, 1794
Verlusia sulcicornis (Fabricius, 1794)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.