• 32
    observations

  • 7
    communes

  • 5
    sources

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    2013
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - PNR Normandie-Maine - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur du corps sans les cerques : 7-10 mm.

Diagnose :
Imago mâle à la tonalité générale brun-rouge (tête, thorax, abdomen). Yeux composés globuleux rouge-orangé. Pattes brun-clair. Ailes transparentes. Trois filaments caudaux bruns aux annulations nettement marquées de noirâtre. Femelle (pas d’yeux globuleux et souvent avec une boule d’œufs accrochée sous les derniers segments de l’abdomen) aux tonalités plus claires, gris foncé à gris verdâtre.

Détermination :
L’espèce est assez facile à reconnaître. Les cerques aux annulations marquées et les genitalia mâles permettent de reconnaître cette espèce.

Espèces proches :
Confusion possible avec Torleya major à la phase adulte (larves cependant très différentes) et parfois les autres espèces de la famille des Ephemerellidae.

Période d’observation :
Les adultes peuvent être observés pratiquement toute l’année (janvier à novembre) selon le régime des cours d’eau (température), l’altitude, avec des émergences de diverses cohortes plus prononcées de mai à septembre.

Biologie-éthologie :
Espèce généralement univoltine à larves aquatiques s’agrippant au substrat (pierres, galets, graviers), à la végétation aquatique (mousses, racines immergées de la végétation rivulaire) ou aux débris végétaux grossiers (branchages). En plaine, une seconde génération automnale est possible. Accouplement en vol, les mâles saisissant les femelles traversant leurs petits essaims au vol pendulaire. Ponte d’une boule d’œufs que les femelles libèrent à la surface de l’eau.

Biogéographie et écologie :
Espèce occupant largement le Paléarctique, de l’Atlantique à la Sibérie orientale, la Corée, ainsi que l’Afrique du Nord, l’Asie Mineure. Espèce très commune, assez tolérante à la pollution organique, colonisant tous les types de cours d’eau animés d’un courant moyen à soutenu. Jusqu’à près de 2200 m d’altitude.

D'après :
BAUERNFEIND, E. & T. SOLDÁN. 2012. The Mayflies of Europe. Apollo Books Eds. Ollerup. Danemark. 781 pp.
INVENTAIRE DES ÉPHÉMÈRES DE FRANCE. 2019. www.opie-benthos.fr

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Drunella karasuensis Kustareva, 1976
Ephemera ignita Poda, 1761
Ephemerella ignita (Poda, 1761)
Ephemerella lactata Bengtsson, 1909
Ephemerella sibirica Tshernova, 1952
Ephemerella torrentium Bengtsson, 1917

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.