Dictyne fille

Nigma puella (Simon, 1870)

Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Dictynidae Genre : Nigma
Chargement...

  • 14 observations

  • 10 communes

  • 7 observateurs

  • 5 organismes

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2022

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé - Devogel Pierre - Jacob Emmanuel - Lepertel Nicole - Maurouard Bénédicte - Mouquet Claire - Thélot Olivier

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 11 Observations
    Part d'aide à la prospection : 78.57 %

    Fiche organisme
  • GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA)
    Participation à 11 Observations
    Part d'aide à la prospection : 78.57 %

    Fiche organisme
  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 3 Observations
    Part d'aide à la prospection : 21.43 %

    Fiche organisme
  • Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire (CEN PDL)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 7.14 %

    Fiche organisme
  • Conservatoire d'espaces naturels de Normandie (CEN Normandie)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 7.14 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale :
Europe atlantique et méditerranéenne, Afrique du Nord

Caractères distinctifs, espèces :
Taille - ♀ : 3-4 mm, ♂ : 2-3 mm.

La coloration de la ♀ est assez différente de celle du ♂ qui est entièrement brun rouge. Chez la femelle, les pattes et le céphalothorax sont jaunâtres avec deux larges bandes brunes sur le céphalothorax, l’abdomen est vert-jaunâtre avec une tache allongée rouge médiane, élargie au milieu, parfois scindée en deux. Il existe en France cinq espèces dans le genre. Même si la coloration semble typique, elle n’est pas suffisante pour distinguer les différentes espèces, l’observation des pièces génitales est indispensable.

Milieux colonisés :
buissons, milieux variés

L’espèce tisse sa toile sur les feuilles d’arbres et d’arbustes de milieux variés : jardins, pelouses, sous-bois, landes, garrigues, ...

Chasse :
La toile, de quelques centimètres, est tissée dans une feuille dont les bords sont resserrés. Il s’agit de fils entrelacés avec des parties cribellées. La ♀ se tient sous la toile. Les proies, volantes, sont souvent visibles pendant un moment. Elles sont parfois plus grandes que la femelle.

Développement, cycle :
Les adultes apparaissent en avril, les mâles sont présents jusqu’en mai, les femelles jusqu’en septembre. Le cycle est annuel.

Le ♂ reste avec sa partenaire pendant un certain temps. Les cocons, d’une trentaine d’œufs, sont confectionnés de juin à août. La ♀ les dépose sous sa toile. Ils sont enrobés dans une soie épaisse blanche. Les jeunes éclos restent avec la femelle, muent puis se dispersent.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Dictyna puella Simon, 1870 | Heterodictyna puella (Simon, 1870) |

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.