Didea fasciata Macquart, 1834

Classe : Insecta Ordre : Diptera Famille : Syrphidae Sous-Famille : Syrphinae Tribu : Syrphini Genre : Didea

  • 5
    observations

  • 4
    communes

  • 4
    sources

  • Première observation
    1996

  • Dernière observation
    2023
CPIE Mayenne - Bas-Maine - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille :
Moyenne, 9 à 13mm.

Diagnose :
Le genre Didea est se distingue relativement facilement des autres Syrphinae. Il se caractérise notamment par sa nervation alaire (veine radiale 4+5 fortement sinueuse), son abdomen ovale avec des bandes jaunes ou vertes dont le bord postérieur est concave rappelant de manière plus ou moins nette selon les individus la forme de lunette de soleil. Cette espèce se distingue par sa face complètement jaune et son haltère jaune. De plus les cellules basales de l’aile sont dépourvues de microtriches et le thorax est entièrement couvert de poils jaunes.

Facilité d'identification :
Moyennement facile, la détermination peut se faire sur le terrain.

Confusions possibles :
Confusion possible notamment les deux espèces du genre Didea.

Période de vol :
Les adultes sont visibles de mai jusqu’à septembre, certains individus sont encore visibles en octobre

Répartition générale :
En Europe, cette espèce est présente de la Scandinavie jusqu’en Espagne, et également dans les îles britanniques. Vers l’est elle s’étend à travers l’Europe centrale, la Russie puis en Asie, en Inde et jusqu’à la côte pacifique et le Japon.

Habitat et biologie :
Espèce forestière présente dans la plupart des types de forêts qu’elles soient plantées ou naturelles, de conifères ou de feuillus. Les adultes sont arboricoles mais on les observe souvent dans les clairières et les chemins forestiers. A l’automne ils fréquentent également souvent sur le lierre. Les larves sont arboricoles prédatrices de pucerons sur diverses essences d’arbres conifères et feuillus.

Speight, M.C.D. (2020) Species accounts of European Syrphidae, 2020. Syrph the Net, the database of European Syrphidae (Diptera), vol. 104, 314 pp., Syrph the Net publications, Dublin.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.