Chargement...

  • 52 observations

  • 7 communes

  • 10 observateurs

  • 4 organismes

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    2023

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé - Cherpitel Thomas - Chéreau Loïc - Claisse Mathieu - Courtial Cyril - Devogel Pierre - Fouillet Philippe - Maury-caudal Tristan - Petillon Julien - Tiberghien Gérard

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 51 Observations
    Part d'aide à la prospection : 98.08 %

    Fiche organisme
  • GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA)
    Participation à 44 Observations
    Part d'aide à la prospection : 84.62 %

    Fiche organisme
  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 8 Observations
    Part d'aide à la prospection : 15.38 %

    Fiche organisme
  • Conseil départemental de l'Orne (bureau ENS)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 1.92 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale :
Europe

Caractères distinctifs, espèces :
Taille - ♀ : 5-7 mm, ♂ : 6-9 mm.

L’espèce est moins connue que son cocon. Elle est brune avec deux bandes un peu plus sombres sur le céphalothorax et des taches sombres sur l’abdomen. Les tibias et les basitarses antérieurs présentent latéralement, chacun, 2 longues épines ventrales. Les yeux sont brillants, égaux, en deux lignes procurvées. Le genre est représenté par six espèces en France métropolitaine, leur identification nécessite l’observation des pièces génitales.

Milieux colonisés :
L’espèce colonise la végétation au sol de milieux d’humidité moyenne à forte. Elle est présente surtout en sous-bois, dans des pelouses ou en landes.

Chasse :
La chasse est nocturne, il n’y a pas de loge de repos diurne.

Développement, cycle :
Les adultes apparaissent au printemps, la ♀ est présente jusqu’à l’automne. Le cycle est annuel en France. La période d’accouplement est printanière.

Les cocons, particulièrement remarquables, sont constitués d’un sac de soie blanche, en forme de lanterne suspendue à la végétation (tiges d’herbes, de joncs). Le sac comprend les œufs, dans une chambre supérieure. Une autre chambre reçoit les jeunes après leur éclosion. Le cocon est en général recouvert de terre par la femelle, mais ce camouflage manque parfois. Ils sont pondus de mai à juillet. Il y aurait jusqu‘à 5 pontes comprenant en moyenne 40 œufs Les cocons sont parasités par des Hyménoptères Ichneumonides notamment de plusieurs espèces du genre Gelis. Les femelles de ce parasite introduisent leurs œufs sous la soie du cocon. Les larves consomment ensuite les œufs d’araignée non développés. Le taux d’infestation est très grand et peut atteindre 35% des cocons. Tous les œufs d’araignées ne sont pas consommés dans un cocon, mais seulement 15% des jeunes, en moyenne, échappent à leurs prédateurs.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Agelena brunnea Blackwall, 1833 |

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.