• 4
    observations

  • 3
    communes

  • 4
    sources

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    2022
Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire (CEN PDL) - DELCLOY Cédric - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Xysticus erraticus est une araignée crabe de 4 à 8 mm dont la ♀ se caractérise par des pattes peu tachetées, une coloration claire rosée ainsi qu'un triangle céphalique clair, souvent peu marqué, au sommet obtus et bordé de bandes plus foncées. Le ♂ présente des motifs plus contrastés. L'espèce vit dans la végétation basse, souvent sous les pierres ou dans les landes et les prairies semi-sèches, aussi bien en plaine qu'en montagne.

Source : Biodiv'Écrins, Parc national des Écrins
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Thomisus erraticus Blackwall, 1834

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.