Épeire conique

Cyclosa conica (Pallas, 1772)

Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Araneidae Genre : Cyclosa
Chargement...

  • 1 observation

  • 1 commune

  • 1 observateur

  • 2 organismes

  • Première observation
    2022

  • Dernière observation
    2022

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 100.00 %

    Fiche organisme
  • GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 100.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale :
Europe, Bassin méditerranéen, Asie du Nord, Amérique du Nord

Caractères distinctifs, espèces :
Taille - ♀ : 5-8 mm, ♂ : 3-5 mm.

Son abdomen est pourvu d’un tubercule dorso-apical plus ou moins saillant, ce qui donne lieu à quelque sous-espèces. Il existe cinq espèces de Cyclosa en France. C. conica diffère de C. oculata qui présente plusieurs tubercules et est en outre plus petite. Le sindividus de cette espèce se tiennent au centre de leur toile, le céphalothrax vers le bas, contrairement à C. insulana qui est orientée vers le haut.

Milieux colonisés :
Elle colonise plutôt les forêts, qu’elles soient d’arbres à feuilles caduques ou non.

Chasse :
La toile, très petite, très régulière, aux spires serrées, est tissée entre les branches et rameaux des arbres. Une soie blanche, bien visible, épaisse, est tissée verticalement sur la toile. Les proies et les détritus qui tombent sur la toile sont alignés progressivement sur cette structure très caractéristique de l’espèce avec une interruption au milieu qui correspond à la position que prend l’araignée en attendant les proies. Lorsque la toile est refaite, elle l’est souvent par moitiés, jusqu’à la ligne médiane. Perturbée, l’Epeire conique, secoue sa toile énergiquement comme l’Epeire diadème.

Développement, cycle :
Le cycle est annuel. Les adultes des deux sexes sont présents surtout d’avril à juillet et aussi en automne, les femelles survivant jusqu’en hiver.

La ponte a lieu en Juillet-Août, les œufs, de 30 à 80, sont recouverts par un ensemble globulaire de soie jaune. Le cocon est souvent visible, fixé à extrémité de rameaux.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aranea conica Pallas, 1772 | Cyclosa conica albifoliata Strand, 1907 | Cyclosa conica defoliata Strand, 1907 | Cyclosa conica dimidiata Simon, 1929 | Cyclosa conica leucomelas Strand, 1907 | Cyclosa conica leucomelas Zimmermann in Strand, 1907 | Cyclosa conica pyrenaica Strand, 1907 | Cyclosa strandjae Drensky, 1915

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.