Chargement...

  • 9 observations

  • 2 communes

  • 5 observateurs

  • 4 organismes

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    2022

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé - Cherpitel Thomas - Courtial Cyril - Fouillet Philippe - Tiberghien Gérard

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 8 Observations
    Part d'aide à la prospection : 88.89 %

    Fiche organisme
  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 5 Observations
    Part d'aide à la prospection : 55.56 %

    Fiche organisme
  • GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 11.11 %

    Fiche organisme
  • Conseil départemental de l'Orne (bureau ENS)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 11.11 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale :
Europe, excepté le Nord, Bassin méditerranéen, Asie du Nord

Caractères distinctifs, espèces :
Taille - ♀ : 6-10 mm, ♂ : 5-7 mm.

Chez ces Epeires, le dos de l’abdomen présente un dessin sinueux constitué de deux séries de larges taches blanches. Le céphalothorax est clair avec une bande médiane sombre et deux autres latérales. Il y a trois espèces en France dans le genre, les deux autres sont plutôt méridionales, les pièces génitales sont indispensables pour séparer N. adianta de N. byzanthina. On pourrait confondre l’espèce avec celles du genre Aculepeira, notamment A. ceropegia que l’on trouve aussi en plaine. Mais dans le genre Aculepeira les taches blanches abdominales sont réunies et la taille est supérieure.

Milieux colonisés :
Elle colonise des milieux ouverts, ensoleillés : prairies, landes, dunes. Sa toile est tissée dans la végétation basse.

Chasse :
Sa toile est assez petite, parfois avec un centre encombré de soie. Elle chasse le jour, souvent abritée dans une retraite en forme de dôme qu’elle tisse à proximité de la toile. Le piège est tissé assez près du sol, entre les touffes de végétation.

Développement, cycle :
Les mâles sont observés de mai à août, les femelles plus tardivement de juin à octobre. Le cycle est annuel.

Le cocon, très allongé, est suspendu par la ♀ dans sa retraite. La ponte passe l'hiver et les jeunes ne sortent du cocon qu’en avril-mai, ce qui laisse présager une diapause embryonnaire.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aranea adianta Walckenaer, 1802 | Araneus adiantus Walckenaer | Neoscona triangulatus Franganillo, 1913

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.