Théridiosome précieuse

Theridiosoma gemmosum (L. Koch, 1877)

Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Theridiosomatidae Genre : Theridiosoma
Chargement...

  • 1 observation

  • 1 commune

  • 1 observateur

  • 1 organisme

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2001

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 100.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale :
presque toute l’Europe, Amérique du Nord

Caractères distinctifs, espèces :
Taille- ♀ : 2-2,5 mm, ♂ : 1,5-2 mm.

L’espèce est très petite avec un abdomen argenté, sphérique, recouvrant partiellement le céphalothorax. Les pattes sont assez trapues. Les bulbes copulateurs des mâles sont particulièrement volumineux. L’araignée ressemble assez à un petit Theridion. C’est la seule espèce du genre en France. Son nom d’espèce est dû à sa couleur argentée.

Milieux colonisés :
L’espèce colonise divers milieux humides, des tourbières, des berges de mares, surtout en sous-bois.

Chasse :
La toile est tissée au ras de l’eau. Il s’agit d’une toile géométrique de petite taille dont les rayons se multiplient à partir d’un certain diamètre. La toile est construite dans un plan et dispose d’un fil d’alerte attaché au centre de la toile d’un côté et à un point de la végétation, à même hauteur, de l’autre. Pour la capture, l’araignée tend le fil d’alerte en l’attirant à elle avec ses pattes. La toile prend alors la forme d’un cône. Lorsqu’une proie se prend dans le piège, l’araignée le relâche, renforçant ainsi l’empêtrement de la victime.

Développement, cycle :
Les adultes sont présents en juin et juillet. Le cycle semble annuel. L’accouplement a lieu au printemps. Les pontes se succèdent au début de l’été. Il peut y en avoir plusieurs comprenant chacune de 20 à 35 œufs. Le cocon est abandonné, il est sphérique, porté par un très long pédoncule qui le rattache à la végétation.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Theridion gemmosum L. Koch, 1877 |

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.